Articles

Jofroi : poète chanteur

 

Pour répondre à nos questions, Jofroi a fait ce qu’il sait très bien faire : chanter. Écoutez ! (Avec son aimable autorisation)

INTERVIEW : Jofroi vit à Cabiac sur terre, à une trentaine de kilomètres d’Alès, entre Ardèche et Cévennes. C’est en candide que nous lui avons posé quelques questions sur la poésie… Jofroi nous a envoyé ses réponses et c’est mot pour mot sans en changer une virgule que nous vous les livrons.

La poésie… j’ai envie de répondre à ce petit questionnaire par des extraits de la chanson que j’ai écrite sur le sujet.
Au bout du compte, ça répond assez bien, et poétiquement, à presque toutes les questions.

Peux-tu donner une définition de la Poésie ou de TA poésie ?
Elle court toute nue dans la rue
Elle est à toi si tu l’as vue
La poésie, la poésie… (suite…)

Lire la suite

André Huet, « Charivari »

Exposition au Magasin de Maman du 15 au 17 septembre 2017.

Le livre d’André Huet, CHARIVARI, Éclats d’images, vertiges de mémoires, a vu le jour il y a peu, assorti d’une exposition riche de ses « palimpsestes », comme il les définit lui-même. Françoise Lison-Leroy, Chantal D’Hont, Paul Roland, François Salmon, Jacky Legge et Michel Voiturier ont apporté leur propre vision et ainsi réalisé un ouvrage tout en « images ».

“En cette année 2017, une gazette du Far West de la Wallonie profonde publiait un article, évoquant le blanchiment d’argent sur des comptes financiers peu honorables. Un mot retint toute mon attention : palimpseste.

Mes proches ne tardèrent pas à me révéler la définition suivante : le palimpseste, du grec ancien παλίμψηστος / palímpsêstos, « gratté de nouveau  », est un manuscrit écrit sur un parchemin déjà utilisé par des auteurs anciens. (suite…)

Lire la suite

Poeticon n°1 (septembre 2017)

magalivre n°1
Le magalivre n°1 sort le 23 septembre

Quel définition peut-on donner à la poésie ? Nous avons posé la question à Jofroi, chanteur : “La poésie n’est pas que dans les mots, elle est dans les regards, dans les images, dans la lumière, elle n’est parfois que musique et son”.
Voilà, nous y sommes. C’est bien dans cette idée-là que nous avons construit le Poeticon et ouvert nos pages à qui veut s’exprimer avec nous !

Des mots graphiques…

(suite…)

Lire la suite

« Le poème quotidien » de Marie-Clotilde Roose

(suite…)

Lire la suite

Tournai : Quand la poésie s’empare d’une ville

Le Printemps des Poètes, à Paris, a accepté la candidature de Tournai pour être labellisée Ville en Poésie. Cette reconnaissance est accordée pour les années 2016 à 2018 et peut être prolongée.

En 2015, la Ville et, plus particulièrement, son échevin de la Culture, Tarik Bouziane, ont constitué un groupe de travail avec le Conservatoire, la Bibliothèque, les Écrivains publics, la Maison de la Culture et Unimuse (association d’écrivains).

L’appel à projets à peine lancé, les propositions d’activités se sont bousculées aux portillons. Des ateliers d’écriture poétique ont été organisés dans les écoles primaires avec Françoise Lison-Leroy, ou à la prison grâce aux Écrivains publics. Les premières productions sont devenues des affiches colorées imprimées à l’ancienne, suite à l’initiation des enfants à la typo avec de grandes lettres en bois par Camille Nicolle. Les secondes ont pris leur envol lors d’un spectacle qui inaugurait, au Pont des Trous, le Printemps des Poètes. (suite…)

Lire la suite

Annette Masquilier : « J’en fais qu’à ma tête »

Poeticon a rencontré Annette Masquilier, artiste plasticienne et animatrice de l’Atelier Théâtre et Marionnettes du Centre La Pommeraie, centre pour adultes handicapés à Ellignies-Ste-Anne. Depuis des années, elle crée avec ses résidents des spectacles à la poésie avérée mais pas forcément volontaire.

C’est le cinquième spectacle créé avec La Pommeraie. On a commencé, il y a 25 ans, avec une adaptation de Notre Dame de Paris, et on a enchaîné avec une création : Un bocal pour deux. Ensuite on a fait La consigne qui a eu un très gros succès.
Au tout début il s’agissait de marionnettes à tringles et j’y mettais beaucoup ma “patte”… Ensuite, on y a ajouté toutes sortes de marionnettes et je me suis dit au fil du temps, ma pratique s’étant affinée, que ce serait bien que ce soit la création des résidents, que les marionnettes soient faites par eux, que ce soit leurs textes qui soient mis en scène.
Alors on a fait appel à Paul Mahieu et Éliane Roussel de la Scribande à Wez-Velvain. Ils sont venus faire des ateliers d’écriture et ça a donné des textes extraordinaires ! Je les ai mis en scène et je me suis inspiré des dessins des résidents pour faire des marionnettes. Avec le spectacle La Consigne, reconnu dans les Tournées Arts et Vie, on a joué partout dans les centres culturels, en Suisse, Charleville-Mézière et même Paris… (suite…)

Lire la suite

Michel Monnereau, écrivain

On dodeline du rêve.
Un amour mal éteint sur le front de vivre.
Le nœud coulant du temps.
La vie et ses revers liftés. N’habite plus le corps indiqué.
Le champ de l’oubli.
Des rides jusque dans ses phrases.

Extrait de Je suis passé parmi vous (La Table Ronde, 2016)

 

INTERVIEW Michel Monnereau a accepté de répondre à nos questions. Pas une virgule n’a été changé à ce qui a été écrit. Ce “questions-réponses” vous est livré tel quel.

Peux-tu donner une définition de la poésie ou de TA poésie ?

Forme la plus haute de la littérature, la poésie en est la quintessence, l’épure. Le verbe nu et brillant comme une lame. Elle n’est jamais gratuite, sauf chez les cuistres et les momifieurs de langage. Au contraire, elle met en jeu l’être, qu’elle éclaire par éclats, intermittences, jaillissements, bonheurs d’écriture, moments rares. Ce sont autant de passages vers autre chose, autant de possibilités de rencontre de soi et des autres.
Pour moi, la poésie est cet enjeu, un engagement féroce sur la piste – qui a pris diverses formes. Après un premier recueil cosmopolite,
ouvert au monde (L’Arbre à poèmes, 1973), mon écriture a en effet éclaté : une veine urbaine née de l’urgence violente de la ville (Polaroïd, 1989), une veine humoristique (Le Parti pris d’en rire, 1993 et Les Zhumoristiques, 2006) – car le sérieux tue plus sûrement que la honte -, enfin une forme plus intime, plus resserrée, qui va de l’aphorisme (Haute (suite…)

Lire la suite

Poeticon, un maga(zine)-livre pour la poésie

La poésie est partout ?

Atterrit-on d’une autre planète lorsque quelqu’un propose au plaisir des sens un nouvel outil dédié à la poésie ? Cet outil c’est le magalivre Poeticon (publié le 24 mars 2017), un outil pour créer et diffuser.

Pour le commun des mortels, la poésie est devenue un mot banni, qui fait peur, car il connote : “On va s’emmerder ! Encore des fleurs et des petits oiseaux !”… ou bien la peur des phrases hermétiques et comprises que par leur auteur…
Qui lit de la poésie ? (Qui lit tout court ?) Les érudits, les intellos, les culturellement nantis ? Quelques irréductibles… peut-être… bien sûr… les experts… Il en faut ! Et pourtant, la poésie est partout ! Et tout le monde a la capacité d’y être sensible ! (suite…)

Lire la suite

Le projet Poeticon, exposition au Magasin de Maman…

  • Faezeh Afchary-Kord
Du 25 mars au 9 avril 2017, une exposition d’œuvres miniatures.

Cela se passe à Hollain (Brunehaut) en Belgique. L’ancien magasin de fruits et légumes transformé en galerie d’art de la Miniature, accueille à nouveau une exposition très spéciale. Quatorze artistes ayant déjà participé aux saisons du Magasin de Maman ont été invités à relever le défi d’un projet ludique dans le cadre de Tournai Ville en Poésie 2017. Les participants sont : Faezeh Afchary-Kord, Myriam Bourdon, Nathalie Amand, Isabelle Jeudy, Pascale Loiseau, Diederick Van Hovell, Baudrienne Stalpart, Virginie Stricanne, Christoph Bruneel, Annette Masquilier, Marie-Line Debliquy, Isabelle Fache, François VanDorpe et Pierre-Jean Verhoeven (écoutez les 14 extraits choisis en fin d’article).
Au départ, chaque artiste reçoit au hasard, sous enveloppe fermée, un des 7 livres de la collection ‘Musique des Mots’ (éditions Les Déjeuners sur l’herbe). (suite…)

Lire la suite