Doel, un reportage photos d’Iris Van Dorpe

Doel, ville fantôme.

Mise en images par Iris Van Dorpe (mars 2017).

L’évacuation totale du village de Doel, après expropriation de ses habitants, a été décidée en 1999 par l’autorité régionale flamande pour faire place à de nouvelles installations portuaires pour le Port d’Anvers. Malgré les résistances et la bataille juridique engagée par le comité d’action “Doel 2020” (saisines du Conseil d’État, etc.), le sort de Doel paraît aujourd’hui scellé.

Doel (appelé Den Doel dans le parler local) est un village situé dans l’extrême nord-est de la province belge de Flandre Orientale, dans les marais du pays de Waas, sur la rive gauche de l’Escaut, large en cet endroit de quelque 1500 mètres par marée haute, en face de Lillo-Fort. Aujourd’hui intégré dans l’entité de Beveren, Doel était jusqu’en 1977 une commune autonome, d’une superficie de 25,61 km² et d’une population de quelque 1300 habitants (1972). Outre le village lui-même, l’ancienne commune de Doel comprend les hameaux de Rapenburg, Saftinge et Ouden Doel et, bien sûr, une vaste étendue de marais asséchés. [source wikipédia]

  • © Iris Van Dorpe

Laisser un commentaire